Skip to content

Dépistage du cancer du col de l’utérus

Chers Confrères, Chères Consœurs, Mesdames, Messieurs,

La Haute Autorité de Santé a publié cet été de nouvelles recommandations concernant le dépistage du cancer du col de l’utérus.

Pour les femmes de moins de 30 ans, le frottis cervico-vaginal reste l’examen de première intention.

Pour les femmes de plus de 30 ans, elle recommande un test HPV en première intention en remplacement du frottis cervico-vaginal. Cet acte n’est cependant pas encore inscrit à la CCAM et n’est donc pas encore remboursé. Nous vous informerons dès que cela sera le cas.

Ainsi, le frottis reste jusqu’à nouvel ordre l’acte de référence du dépistage du cancer du col et les recommandations de la HAS ne modifient pas non plus le déploiement du Dépistage Organisé (DOCCU) auquel nous allons tous participer.

Lorsque le dépistage par recherche d’HPV oncogène débutera, rien ne changera dans vos pratiques.
En effet, le milieu de conservation cellulaire Thinprep (société HOLOGIC) que nous mettons à votre disposition est recommandé par le Centre National de Référence (https://www.cnr-hpv.fr/) et permet de réaliser le Test HPV puis le frottis cervico-utérin réflexe (en cas de test positif) dans les meilleures conditions et sans reconvoquer les patientes.

Le Centre de Pathologie Emile Gallé est accrédité par le COFRAC selon la Norme NF EN 15189 pour ces deux techniques d’analyses accréditation 8-3053 (portées disponibles sur www.cofrac.fr) ce qui matérialise la reconnaissance de notre savoir-faire.

Nous restons à votre disposition pour échanger et vous fournir de plus amples informations si nécessaire.

Confraternellement,
Les pathologistes du Centre de Pathologie Emile Gallé.

La version de votre navigateur est obsolète et votre appareil est exposé à des risques de sécurité.

Pour profiter d'une expérience optimale sur ce site il est fortement recommandé de mettre à jour votre navigateur ou d'en installer un autre :